lagardeviaur_edited.jpg

LAGARDE VIAUR

Activation de la fontaine

Le pèlerin entre dans l'église au plafond étoilé (1) et rejoint la coquille de pierre dans la première chapelle, cette dernière étant orientée vers le bénitier informe (2) l’eau contenue dans celui-ci et va permettre au pèlerin de se débarrasser des miasmes (3) du voyage. S’agenouillant, il fait un signe de croix, lève la tête et voit à sa droite un sage barbu qui lui montre la voie à travers un écusson qui représente le parcours (4) dans l’église. Il laisse derrière lui l’enfer (représenté par le tableau placé au-dessus de la porte occident) et va serpenter (5) en passant par les 6 oratoires, car le chemin vers la Lumière est tortueux, difficile, comme le lui rappellent les 3 veines d'eau souterraine. Il s’arrête à chaque chapelle qui vont agir sur les 6 premiers chakras. Puis, il parvient au niveau des 3 marches (6) qui le font monter au ciel (où sont gravées 6 croix dans la pierre) avant de pénétrer dans le transept (7). La huitième étape se trouve au Nord (8),où il y a une dernière chapelle gardée par une femme (9). Après quoi, l'homme s'élève de ce mariage alchimique avec le feu de Dieu qui lui a permis d’atteindre le ciel et, par les 4 directions de la tour aux 8 fenêtres, le village qui garde la voie de l’or (10) innonde la vallée d'Amour, car c’est toute la création qui renaît à travers l’homme... Mais auparavant, le gardien du temple devra orienter les 2 croix du village dans la bonne direction pour que le mécanisme aux 4 piliers fonctionne. Car il y a 4 croix dans le village, 2 sont fixe et correspondent à 2 piliers, tandis que les 2 autres possèdent une tête mobile qui « vibre » avec les 2 autres piliers devenant ainsi positif ou négatif. Mais le choix lui appartient et Hermès (11) y veille. En bas du village, lorsque le pèlerin reprend la route, il va à la fontaine qui guérit la vue (tout comme Thomas qui ne croit que ce qu’il voit) mais aussi la foi, car le pèlerin aura besoin d’avoir la foi pour suivre Jacques. Les cloches sonnent, et l’eau de la fontaine « magnétisée » informe le temple du pèlerin qu’il peut l'appliquer sur ses yeux. En réalité, la guérison vient de l'intérieur de la terre pour s’exprimer à l'extérieur ou du subtil vers le corps physique car, comme il est écrit dans la Table d’Émeraude, « ce qui est en haut est comme ce qui est bas et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut pour faire le miracle d’une seule chose ». Et que celui qui a des oreilles pour entendre entende...
Elauri, collines de lumière.
(1) Compostelle ou « l’étoile du compost » (alchimique)
(2) La coquille Saint Jacques émet des ondes de formes vers l'eau du bénitier, parce que l'eau a une mémoire (voir les travaux sur la mémoire de l'eau)
(3) Le pèlerin étant arrivé sur un palier de « décharge »
(4) le S majuscule barré 3 fois symbolise le parcours tortueux du pèlerin entre les 6 chapelles, et il devra traverser 3 fois la veine d'eau.
(5) Serpent est l'anagramme de présent, car le pèlerin doit faire le parcours en conscience.
(6) il faut trépasser ou « passer trois jours » pour monter au ciel, comme les 3 jours de Jésus au tombeau
(7) Transept ou transformation du 7ème chakra réservé aux initiés
(8) Du Sud (feu) vers le Nord (air) qui est la direction de l'Hyperborée ou de la « porte du ciel » située au sommet de notre tête (au niveau des fontanelles)
(9) La Vierge aux 12 étoiles
(10) Viaur ou Via Aur qui désigne la « Voie Dorée »
(11) La Voie cachée